AU COMMENCEMENT

Au commencement, il n'y avait rien. Le Néant (ou presque). Nous avons acheté notre maison en février 2011. Il y a tout juste 100 ans, c'était un garage automobile (celui-ci est d'ailleurs passé juste à côté). Alors le jardin, ce n'était rien d'autre qu'un parking. La maison quant à elle n'était plus habitée depuis plus d'un an, donc le peu de plantations qui étaient présentes n'était pas entretenu.

Entre autre nous avions 5 rosiers grimpants le long du grillage, quelques iris, 1 lilas, 1 forsythia et surtout de la mauvaise herbe, toujours le long du grillage.


20 ans en arrière, le terrain avait été recouvert de cailloux calcaires afin de le transformer en parking. En moyenne une grosse vingtaine de centimètres d'épaisseur (+ de 50 par endroits!). A ma mauvaise surprise, j'ai pu découvrir que dessous se cachait tout un tas de déchets mécaniques ainsi que des gravats (certainement les restes d'une dépendance abattue). Forcément, il y 100 ans, je ne suis pas certain qu'on allait à la déchetterie!



Le défi paraissait insurmontable! Mais nous avions eu un coup de coeur pour les pierres de la maison et les possibilités d'aménagement à l'intérieur. Et quand je parle de coup de coeur, c'est le vrai! Celui qui accélère le rythme cardiaque et qui met des étoiles dans les yeux. Et ça, même si nous avons un garage automobile comme voisin (c'est vivable! vraiment) et que le "jardin" n'existe pas...

La première année, il a fallu jouer des coudes! J'étais fier, j'étais jeune (d'ailleurs c'est toujours le cas) et je pensais venir à bout de tout ça avec ma pioche, ma pelle et ma brouette! J'ai commencé donc à piocher, à pelleter, à brouetter... Et au bout d'une journée, lorsque je me suis rendu compte que je n'avais pas fait 5m² et que j'avais mal au dos, je me suis dit "mon bonhomme, tu vas mourir!". Non parce qu'encore s'il n'y avait eu que les cailloux blancs... mais c'est qu'en 20 ans, ils se sont tassé, ont formé une croûte bien dure... qu'en dessous il y a de grosses pierres, des morceaux de caoutchouc, de ferraille... une vraie dech'!

Mon voisin a pris pitié. Il a appelé ses copains et Miss Mini-Pelle est arrivée. Il leur a fallu 2 jours pour tout décaisser. Ça arrangeait bien mon voisin car il récupérait tout ça pour remblayer un de ses terrains, plus loin. Ils m'ont débarrassé de 90% de ces foutus cailloux. Il m'en reste encore... qui me donnent du pain sur la planche quand il faut creuser un trou de plantation. Mais ce n'est rien, comparé à ce que j'ai connu au début.



Et nous sommes restés 8 mois comme ça. Avec un terrain décaissé. Vide de vie. Pas très pratique à vrai dire car quand Joachim est passé par là, nous sommes restés 2 jours inondés!

Je me suis contenté de planter au bord de la maison et le long du grillage. Spirées, framboisiers, rosier Pierre de Ronsard, Coréopsis... Des choses qui ont bougé depuis. D'autres qui ont rejoint le paradis des plantes...
J'ai donné des coups de pioche à droite, à gauche, au centre... Pour tenter de dégager les déchets. Mais 200m², même si c'est petit pour un jardin, ça demande beaucoup de travail et des lombaires d'acier! J'ai quand même déniché de magnifiques pierres qui depuis m'ont servi pour délimiter la terrasse, faire un banc, décorer...

En 2012, nous avons fait venir 40m3 de terre végétale. Et c'est là que tout a commencé à devenir intéressant! Et pour le coup, nous avons fait appel à la force de nos bras pour les étaler! Ça nous aura pris 3 jours entiers. Nos deux dos s'en souviennent encore! Mais quel fierté après coup!






Depuis, la mauvaise herbe a poussé. Je refuse de semer de la pelouse dans que mes massifs ne sont pas tous délimités. J'ai planté des rosiers, un cerisier, un lilas sensation, du chèvrefeuille, des cornus et tout un tas de choses qui se découvrent au fil de ce blog. C'est maintenant que débute le véritable travail de création au jardin. Et c'est juste du plaisir.

Printemps 2012. Tout est à créer.

Et c'est avec grand plaisir que je vous invite à lire cette longue histoire qui s’apprête à être écrite...

12 commentaires:

  1. Hé bé ! Comme tu dis, heureusement que t'es jeune, moi ça me ferait peur... Quand je pense à ce par quoi on est passés pour aménager la maison et le jardin... Et encore, chez nous la construction était récente, mais à l'intérieur, déco horrible et tout à refaire. Le jardin par contre était vierge, j'ai pu faire ce que je voulais... ou presque, car chéri voyait d'un mauvais oeil l'installation et l'agrandissement des massifs, pour lui c'était gazon et rien d'autre... beurk ! aujourd'hui il est heureusement plus compréhensif !

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui! Je connais ça aussi l'adepte du gazon... Mais j'ai le dernier mot. Je suis le maître du jardin et ma moitié s'occupe de l'intérieur de la maison. Et c'est complète rénovation! On a dénudé deux pièces pour les refaire entièrement... Un sacré chantier! Et il en reste encore tellement! Mais c'est le projet d'une vie et c'est vraiment bon ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, chez nous c'est l'inverse, j'ai abandonné l'intérieur à mon homme (au risque de me voir envahie de meubles noirs partout partout) en échange d'une liberté totale dans le jardin! Bravo pour tous les travaux entrepris en tout cas, l'avant-après est impressionnant :-)

      Supprimer
  3. C'était tout un chantier, mais quelle belle réalisation! On voit à quel point vous avez dû trimer quand on regarde la première et la dernière photos. Mais je suis certain que cette période te rappelle de très bons souvenirs. Ça en valait la peine et cela t'a fait découvrir le monde merveilleux des plantes. Félicitations et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alain! C'est vrai qu'on a beaucoup transpiré! J'oublie souvent comme c'était au début et que je me mets à regarder les photos du début, je me rends compte que j'ai bien avancé, même si je n'en ai pas souvent l'impression...!
      Au plaisir de te relire

      Supprimer
  4. Chapeau! Nous avons aussi fait de gros travaux dans la maison mais heureusement, le jardin n'attendait que les plantations! Jeune ou pas, les bras m'en seraient tombés s'il avait fallu décaisser tant de gravats et remblayer ensuite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et on restaure aussi la maison!!
      Rassure toi, c'est la mini-pelle qui a fait tout le boulot... avec l'ancien propriétaire qui s'est fait un plaisir de tout récupérer pour remblayer un de ces terrains... ;)

      Supprimer
  5. bonjour ! je découvre ton blog via le lien présent sur celui de Mallory, et c'est avec plaisir que je vais faire un petit tour de ton jardin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Laly_Rose
      Je te souhaite une belle visite!
      A bientôt

      Supprimer
  6. Bravo pour le boulot accompli ! Il en faut du courage (et des brouettes !)

    RépondreSupprimer
  7. Merci Mlle brindille!! Comme tu dis, il en faut de la brouette! Et il y a encore tellement à faire..! Mais ce n'est que du plaisir!

    RépondreSupprimer
  8. eh ben, comme quoi, avec du travail (beaucoup!), de la passion et de l'imagination on arrive à faire quelques chose de superbe! Bravo!!!

    RépondreSupprimer