31.5.15

Chédigny express

Chaque année, pendant le week-end de la fête des mères a lieu le Festival des roses de Chédigny. J'en ai déjà parlé plusieurs fois ici et ce village classé jardin remarquable gagne en notoriété. Aussi n'est-il plus nécessaire de le présenter (ou sinon, cliquez ici) !
Comme je travaillais samedi toute la journée et que j'étais attendu pour le déjeuner ce dimanche, j'ai dû cette année, faire fissa pour déambuler dans les rues du villages. En tout et pour tout, j'y suis resté 1h, dès l'ouverture. Juste le temps de prendre 2/3 photos, de jeter un oeil aux stands des rosiéristes et pépiniéristes (dommage pour les décos!). Juste le temps de ne pas être noyé dans un flot de visiteurs.

 

 

 

 


Ce qu'il y a de bien c'est que chaque année, j'ai le sentiment de redécouvrir Chédigny. Comme si chaque façade était réaménagée.






Les rues sentent divinement bon. Entre les parfums de roses et de chèvrefeuilles, c'est un délice...!


Bon. Passons aux choses sérieuses maintenant. Comme j'avais très peu de temps et que j'avais une liste en main, il a donc fallu que je passe furtivement sur les stands, pour essayer de dégoter un des rosiers souhaité. 
Premier essai chez André EVE. Rien de ma liste. J'ai bien failli craquer sur un magnifique Delphinium 'Pacific Astolat' mais à 16.50€ le plant, ça m'a calmé. Une petite déception aussi de ne pas avoir pu croiser M. Eve. Une prochaine fois j'espère... 


Même constat sur le stand des Roses Loubert. Aucun rosier de ma liste. 
Je ne parle pas de stands de M et Mme Gagneux et M Oriot qui proposaient des rosiers qui ne sont pas à mon goût. Tout ce qui est "moderne" ou bicolore, ce n'est pas pour moi. 
Il ne m'en restait qu'un. Celui de M Cailleau. Et étrangement, chaque année, c'est sur son stand que je craque. Chaque fois, c'est un véritable coup de cœur qui me fait sortir mon chéquier.



Et pour ce cru 2015, j'ai jeté mon dévolu sur Yolande d'Aragon



Yolande d'Aragon ne faisait par partie de ma liste. Surement parce que je n'avais encore jamais croisé son chemin. Il ne m'a pas fallu très longtemps pour l'adopter. Parce que comme je l'ai écrit plus haut, il s'agit d'un véritable coup de cœur. Pour la forme de ses boutons, sa fleur très doublée et son parfum si envoûtant... La dame qui était sur le stand a eu l'air un peu surprise de mon choix. 

"Mais ça monsieur, c'est une rose ancienne...
- Ah oui madame, c'est justement bien pour ça que je l'ai choisie"


Et puis au moment de payer, j'ai beaucoup aimé qu'elle soit désolée de ne pas avoir de papier cadeau pour l'emballer. "A Tours hier, j'en avais. Mais pas aujourd'hui. Alors je ne peux pas l'emballer". 
Encore une fois, elle a eu l'air un peu surprise quand je lui ai répondu que ça n'était pas nécessaire, parce que ce rosier était pour moi. Je ne suis pas très sûr de ce qu'il s'est passé dans nos têtes à ce moment là... 
Et je peux vous dire qu'en retournant à ma voiture, j'ai fait effet avec mon Yolande sous le bras ! A deux reprises je me suis fait arrêter par des dames parce qu'"il est trop beau ce rosier et il sent vraiment trop bon ! C'est quoi son nom ?" 

Quand c'est comme ça, je suis encore plus fier de mon coup de cœur !

Me voilà rendu maintenant à la maison avec mon nouveau bébé que je ne sais pas où planter ! Non pas que je n'ai pas la place, mais parce que j'hésite sur son association. J'ai envie de casser le code du Massif Iceberg. Exit l'envie de floraisons uniquement bleues et blanches. J'ai envie de romantisme et de douceur dans tout le jardin. 

Mais il y a aussi le massif des butineurs, qui a quelques trous à combler... 

3 choix s'offrent à moi.



Association n°1 : entre le géranium 'Hocus Pocus', le géranium 'Brookeside' et une Nepeta 'Snowflake'

Association n°2 : Avec les Alliums nigrum blancs (mais c'est peut-être un peu trop fade)

Association n°3 :  Avec une Nepeta faassenii (j'adore!). Seul hic : la proximité du rosier 'Léonard de Vinci' qui ne s'accorde pas vraiment avec Yolande d'Aragon.

En fait, en tapant ces lignes, je crois qu'inconsciemment, mon choix est déjà fait. L'asso n°1. A moins que je ne parte sur la 2, en ajoutant un pied de Nepeta...

J'ai quelques jours pour cogiter, car je ne vais pas avoir le temps de le planter ces jours prochains. Parce que mardi (mon RH), j'ai rendez-vous avec François et Maryse... :)




28.5.15

La vie au jardin, fin mai.

Une dizaine de jours vient de s'écouler. Un peu loin de la blogosphère, j'avoue. Comme souvent, j'ai beaucoup de retard sur la lecture de vos blogs. Mais je ne culpabilise pas trop, car je sais que c'est exactement la même chose de votre côté. Mai, avec sa douceur et son taux d'ensoleillement fort agréable, nous pousse vers l'extérieur de nos chaumières, nous obligeant à délaisser le monde numérique qui nous lie. 
C'est la saison. Celle qui nous attire irrésistiblement dans nos jardins, pour contempler les nouvelles fleurs, admirer le ballet des oiseaux, se laisser bercer par les vrombissements des butineuses... C'est le moment de profiter des petits bonheurs de la nature...!!!
Et s'il y en a un qui a bien compris le truc, c'est Humphrey, qui ne se lasse pas d'aller se rouler dans l'herbe avec son doudou !



La dernière fois, je vous annonçais qu'un couple de mésanges charbonnières commençait à s'installer dans le nichoir en ruines. Et bien je peux aujourd'hui vous confirmer qu'ils ont bel et bien élu domicile dans cette jolie demeure ! Il devient de plus en plus facile d'apercevoir le ballet incessant de papa mésange, qui se charge d'apporter nourriture à sa charmante dame (qui a quand même pris la peine de sortir du nichoir mardi!). Je guette d'une oreille le piaillement des petits. Mais ce n'est pas encore pour maintenant !



Cette semaine, j'ai eu une nouvelle visite papillonaire. "La Belle Dame" s'est invitée au jardin pour une petite pause, avant de repartir d'où elle venait.



Côté fleurs, il est temps de découvrir la floraison des nouvelles venues du printemps. Je commence par le Geranium 'Calligrapher', du jardin d'Isabelle. Planté au pied du rosier 'Joachim Du Bellay', j'ai hâte qu'il s'étoffe car l'association devrait avoir un super rendu!


Il y a aussi le Geranium 'Hocus Pocus' que j'ai rapporté de St Jean. Et il y a débat à la maison. Quand je parle de lui, j'évoque ses jolies fleurs bleues sur feuillage noir. Mais pour ma chère et tendre moitié, les fleurs sont violettes et les feuilles sont pourpres. Mais je persiste et je m'acharne à le convaincre que ses fleurs sont bleues. Mais j'ai trop de mal!


Le Sambucus canadensis 'Aurea' planté l'automne dernier semble bien apprécier son emplacement. Bon il faut dire aussi que c'est un arbuste hyper facile de culture. Je suis content de son développement et je suis certain que d'ici 2 ans il sera aussi grand que le 'Black Lace'


Pour la prochaine découverte, j'en appelle à vos lumières. L'automne dernier, je plantais sur la terrasse le gros olivier reçu en cadeau pour notre mariage. Je n'y connais rien en olivier (si ce n'est que c'est un arbre vénérable, qui aime les terrains pauvres et secs, plutôt au sud du Sud). Mais dites, ne serait-ce pas une préparation de floraison ça ?


Mon Physocarpus 'Diable d'Or' n'est encore pas bien grand. Il prend son temps pour s'installer. Mais cette année, il m'offre une généreuse floraison !


Faisons un tour du côté des roses maintenant. Reine Victoria n'aura malheureusement plus l'honneur d'être photographiée cette année. Malheureusement la pauvrette ne ressemble plus à rien. Si je suis charmé par la forme de sa fleur et son odeur, je suis extrêmement déçu de sa fragilité. Une belle attaque de marsonia l'a rendu très laide. La quasi totalité des feuilles sont noires. Je pense que j'aurais dû y aller plus franco dans la taille. Je crois simplement qu'elle manque d'air. Je sais ce qu'il me restera à faire en fin d'hiver 2016!

Concentrons-nous plutôt sur Joachim Du Bellay. Planté en juin 2014, je l'ai rapporté du Festival de Chédigny (qui a lieu ce week-end!!!). Il s'est très très bien installé et développé! Je suis scotché par la dimension qu'il a pris en à peine 1 an ! Et ses fleurs, qui ne sont pas sans rappeler celles de Pierre de Ronsard, sont séduisantes.


Pierre de Ronsard justement ! Le voici ! Je ne m'en lasserai jamais...


Pour continuer dans la lancée des hommes illustres qui ont laissé une trace en Touraine, rapprochons-nous de Léonard de Vinci


D'un tout autre genre, j'ai planté le rosier Rush au jardin. A mille lieux du type de rose qui me fait fondre, je n'ai pas pu résister à l'intégrer au jardin. Planté également en juin 2014, je l'ai déménagé l'automne dernier. A terme, il devrait dépasser les 2m si je n'écris pas de bêtise...


Quittons les roses. J'aimerais vous montrer les associations que j'affectionne particulièrement en ce moment au jardin...

Sauge blanche + Geranium 'Brookeside'
Geranium magnificum + rosier Opalia
Sauge 'Violette de Loire' + rosier 'Léonard de Vinci'

Le massif des butineurs
J'aurais pu encore continuer à vous parler des prochaines roses, ou du projet de petit bassin... Mais je vais en garder pour plus tard. Faudrait quand même pas abuser !



17.5.15

L'ami mai

C'est la mi-mai ! C'est la mi-mai et l'ami mai nous gratifie tantôt de la pluie, tantôt d'un ciel estival. Et des températures qui vont avec. Avec ça, le jardin de la mi-mai se pare de jolies fleurs, hautes en couleurs et en douceur.

Le Sambucus nigra 'Black lace' commence à exploser. Refuge privilégié des larves de coccinelles, le voici décoré de jolies fées rose pâle, qui se détachent magnifiquement de son feuillage foncé.


L'Allium nigrum commence sa floraison. Léger décalage de hauteur avec les grands iris bleus. Du coup, je considère que c'est une association ratée. Il va falloir corriger ça cet automne. 


La mi-mai, c'est le retour des Iris bleus de Mamie, mais pas que...


Nepeta faasseni & Salvia microphylla blanche
Physocarpus opulifolius 'Diable d'or' & Physocarpus o. Little Devil 'Donna May'
Clematites : Dr Ruppel / Sans nom / Marmori
Cornus alba 'Aurea'
Cette semaine, j'ai eu la désagréable surprise de constater que les Ancolies 'Blue star' achetées en jardinerie quelques jours après St Jean était tout sauf bleues...  Autant dire que ça fait bien tâche ! Je suis très difficile en ce qui concerne les floraisons jaunes. Il doit être profond, foncé. Là, c'est limite beurre bien gras ! Inutile de préciser que ça va vite dégager! Parce qu'à côté du Geranium 'Brookeside', c'est vraiment vilain !


La mi-mai, c'est la naissance de quelques roses...

Pierre de Ronsard
Glamis Castle
Reine Victoria

Mardi dernier, lors de ma séance de tondeuse + désherbage intensif, j'ai été pris d'une envie de déménagement impulsif. Trois fois rien. Juste le resto piaf (qui sert en ce moment d'abreuvoir). Du cerisier, on passe au Massif des Butineurs. Et ma foi, j'adore le rendu.
Ce coin est devenu mon coin préféré du moment. Et c'est un grand plaisir que de voir les oiseaux s'y poser pour s'abreuver ou se mouiller les plumes



Pour finir, je vais rester dans la thématique des pious. 
Depuis 4 ans, j'ai un nichoir au jardin que j'affectionne particulièrement. Il est du style maison de Wisteria Lane. Il est en train de se casser de partout. Il y a quelques semaines, j'ai failli le retirer pour le mettre à la poubelle. Et vous allez trouver peut-être ça con, mais je n'ai pas pu car je l'aime vraiment beaucoup.


Et je crois que j'ai bien fait de le garder. Car ce soir, en arrosant le jardin, à deux reprises j'ai vu une mésange charbonnière venir y déposer de quoi faire un nid !
Je n'ai pas réussi à prendre de photos et je ne pense pas que je m'amuserai à en faire... J'ai plutôt envie de laisser les choses se faire tranquillement, sans déranger qui que ce soit. Je vais surveiller, de loin, et attendre... Un nichée dans le jardin serait, je crois, le plus beau cadeau que la Nature puisse me faire... 

...Suite au prochain épisode...

8.5.15

Et après...

Oui, je sais, elle était évident celle-là. Il y a eu "Avant la pluie", "Pendant la pluie"... Et tout naturellement, "Après la pluie". Suite logique. 

Oui, après la pluie, il y a eu le soleil. Qui a réchauffé les coeurs. Qui a fait gonfler les boutons (des fleurs, of course). Qui a fait pousser l'herbe, plus que de raison (vivement mardi que je puisse tondre). Mais c'est un duo gagnant, car le jardin est verdoyant ! Et chose rare, le voici en vues d'ensemble


Quand on se met sous l'arche

Depuis la terrasse
L'autre côté du jardin, que je travaillerai une fois l'autre partie terminée (ou presque)
La terrasse

Quand je pense qu'en 2011, le "jardin" ressemblait à ça...


En cette période de transition, où les roses se préparent à remplacer les tulipes, les Ancolies ajoutent ici et là quelques tâches de couleurs, perdues dans le vert.



Elles ne sont pas très nombreuses au jardin, mais elles font leur effet. Quelques heuchères, qui évoluent au fil des saisons, des températures et du taux d'ensoleillement. Chaque fois c'est un régal. D'autant qu'elles commencent enfin à s'étoffer.


Ceux qui ne sont pas en reste, ce sont les Geranium. A la base, je ne partais pas pour en avoir des tonnes au jardin. Et puis, du temps où j'étais sur un forum jardin, une charmante jardinaute m'avait offert deux bébés de son jardin. "Magnificum" et Geranium oxonianum "Claridge Druce". Depuis, chaque année j'en ajoute au jardin. Et j'adore ! Je dois n'en avoir qu'une petite dizaine actuellement mais je ne doute pas que d'ici quelques temps, leur nombre aura considérablement augmenté...

1- Geranium magnificum. 2- Geranium sanguineum 'Elke'. 3- Geranium 'Jonhson's blue'
4- Geranium 'Biokovo'. 5- Geranium oxonianum 'Claridge Druce'. 6- Geranium sanguineum 'Lancastriense rouge'

La première clématite à fleurir cette année, c'est Dr Ruppel. Je l'ai plantée au pied du Sambucus nigra 'Black Lace' et j'ai hâte qu'elle prenne de l'ampleur pour former une belle masse dans cet arbuste.


Tiens parlant Sambucus. J'en remets une couche, mais c'est  vraiment une association dont je ne me lasse pas : celle avec Sorbaria sorbifolia 'Sem'



La douceur des derniers jours offrent un peu de répit aux butineurs qui peuvent enfin voler de fleurs en fleurs pour faire le plein !

Première fois que je le vois au jardin ! L'Aurore. Teddy râle beaucoup parce que je laisse pousser les orties le long du grillage, juste à côté de sa voiture. C'est vrai, je les laisse pousser et ils forment une belle grosse masse. Mais l'ortie est tellement utile pour les papillons et les coccinelles que je refuse catégoriquement de céder à la pression... Et quand je découvre chaque année une nouvelle espèce de papillon survoler le jardin, je me dis que j'ai raison!


Les premières fleurs de la sauge 'Hot lips', comme chaque année, attirent leur lots d'abeilles, bourdons et autres gourmands.


Et enfin pour finir, puisque leur heure de gloire approche, voici les 3 premières roses de l'année. Mention spéciale pour Reine Victoria, que j'ai planté au pied de l'arche et qui me permet de prendre une grosse bouffée de parfum en partant travailler (et en rentrant... et chaque fois que je file dehors). C'est toujours le même orgasme olfactif. J'en suis dingue !

Reine victoria - Opalia - Rush
A partir de demain c'est parti pour quelques jours de beau temps. Pour moi, il faudra attendre dimanche, car grosse journée de boulot demain... Mais après quoi, on pourra enfin changer les canisses pourrites du devant de maison tout moche, tondre la pelouse, tailler ce qui doit être taillé, réfléchir aux plantes à mettre dans les trous, désherber... et j'en passe... ! Du bronzage agricole en perspective !