27.3.15

Nature d'ailleurs - Guadeloupe

Ce billet signe mon grand retour sur la blogosphère ! Et je préfère prévenir, ce billet risque d'être long à lire... Alors avant de commencer, que diriez-vous d'aller vous préparer un petit thé (ou café), avec des cookies faits maison... Parce qu'après quelques jours passés à 6800km de la Métropole, entre pluie chaude et soleil ardent, forêt tropicale et plage paradisiaque, j'ai des choses à raconter. Et c'est menacé par Aline d'une grève d'écriture (et quel drame ce serait pour nous si elle arrêtait de nous faire rire...), qu'il a fallu que je m'atèle à l'écriture de ce billet (qui je vous avoue m'a pris plusieurs jours, tant il a fallu que je cogite sur l'allure à lui donner et aux photos à présenter). Même pas eu le temps de me remettre du décalage horaire! 

Alors qu'écrire sur la Guadeloupe ? Je suis littéralement tombé sous le charme de cette île aux mille trésors. De l'abondance tropicale de la Basse-Terre aux plages paradisiaques de la Grande-Terre, j'ai découvert un autre univers, divinement porté par la chaleur, l'humidité ambiante et l'exotisme quasi-équatorial. 

Si je vous emmène faire un tour dans la nature guadeloupéenne, vous me suivez ? Alors... C'est parti !


Au jardin d'ailleurs - Jardin Botanique de Deshaie 

Deshaie. Nord-Ouest de la Basse-Terre. Ce jardin botanique est l'ex-propriété de notre regretté Coluche. Parfait condensé de la flore Guadeloupéenne. 

Ex-villa de Coluche


Une belle balade au gré des allées, qui regorgent des végétaux hors du commun, hors normes nord-métropolitaines et absolument magnifiques.









Une collection de feuillages dignes des plus grands tableaux de peintres...


Parlons peu mais parlons bien des Bougainvilliers, dépassant aisément les 1.80m en tout sens, multicolores, paradis des Colibiris.


Et les Hibiscus... Rien à voir avec ceux qu'on voit en pot dans les jardineries... Haha! On avoisine les 2m de haut et certaines fleurs atteignent 20cm !


Là-bas, les Orchidées poussent sur les arbres ou au sol. Pas dans des pots en plastique.




Les bananes, qu'elles soient comestibles ou décoratives, on ne les trouve pas que sur les étalages des marchés ou des supermarchés.


En vrac, les floraisons donnent de la couleur aux feuillages imposants. Balisiers, Oiseaux du paradis, Queue de chats et autres merveilles attirent le regard de par leurs couleurs flamboyantes.




Le Parc botanique, c'est aussi une faune. Sauvage ou apprivoisée, mais toujours exotique.



J'aurais pu vous en montrer encore un peu. Il y a tant à voir dans ce jardin... Mais ça n'est que la première partie de ce billet et j'ai peur de vous perdre en cours de route. Parce qu'il reste encore tant à raconter...


En forêt tropicale - Le Parc National de la Guadeloupe 

C'est une zone protégée de part sa faune et sa flore. Tout autour de la Soufrière s'est développée une gigantesque forêt que je qualifie de tropicale (dont les arbres dépassent parfois les 30 mètres) et très dense. 21 850 hectares...
On y fait de formidable balades-randonnées-escalade qui ont cette particularité de nous remettre à notre place. On se sent si petit dans cette immensité de vert que l'on reconsidère bien des choses...

Notre première randonnée a été la montée vers la première chute du Carbet. Deux sauts successifs qui totalisent plus de 120m de chute. Je vous assure que lorsqu'on arrive au pied, après 1h45 de grimpe, on se sent ridiculement petit. Et le petit bonus, c'est que la fatigue s'estompe instantanément tant le spectacle est magnifique.




Notre seconde randonnée a été l'assaut de la Soufrière, volcan gentiment actif donc le point culminant est situé à 1467m d'altitude. Malheureusement, nous avons fait cette escalade par mauvais temps. L'appareil photo est resté gentiment dans le sac. Il faut dire qu'entre la pluie, les nuages et le vent violent, c'était un peu tendu ! Mais la grimpe en vaut la peine. Car même si malheureusement les nuages nous ont empêché d'admirer la Guadeloupe du haut de la Vieille Dame et que ça sent très souvent l’œuf pourri (à cause des émanations de souffre), la montée est agréable, sportive et nous laisse découvrir de jolis trésors de couleurs (et des points de vue qui auraient dû valoir le détour).

A l'assaut de la Vieille Dame

Autre belle promenade sur Basse-Terre : la route de la Traversée. Elle traverse cette partie de l'île d'Est en Ouest. Elle abrite le Parc Zoologique des Mamelles, que nous avons pris plaisir à visiter même s'il ne vaut pas Beauval (quel chauvin je fais!). Ceci dit, il nous permet d'en apprendre un peu plus sur la faune et la flore locale.


La Route de la Traversée a été aussi l'occasion de s'arrêter à la Maison de la Forêt pour une petite balade d'une heure. Nous avons décidé de prendre la boucle de Bras-David, du nom de la rivière qui coule à cet endroit. Même constat. Qu'est ce qu'on se sent petit dans cette forêt ! Inutile de vous préciser que pendant cette semaine en Basse-Terre, j'étais en extase à chaque instant ! Une connexion totale avec la Nature. Manquait que les cheveux pour se connecter aux arbres (Private joke!)



Et pour clore ce chapitre forêt tropicale, voici un incontournable en Guadeloupe : la Cascade aux Écrevisses (et pour être honnête avec vous j'ai cherché, mais jamais trouvé les écrevisses!) 2 minutes de marche, carrément moins crevant que celles du Carbet !



Entre terre et mer - A la découverte de la mangrove

S'il y a bien une sortie en mer à effectuer si un jour vous avez la chance d'aller en Guadeloupe, c'est celle de Jean-Eudes ! La prestation Blue Lagoon est une pure merveille ! Je vous promets, je n'ai pas été payé pour ce coup de pub. J'ai découvert par hasard cette demie-journée à la découverte de la mangrove en parcourant Tripadvisor. Il était classé n°1 et la personne qui nous louait le gîte nous a confirmé que c'était un incontournable. Et bien je ne regrette absolument pas !
Au programme : adrénaline en mer, explications sur le développement des palétuviers, promenade en bateau sur la rivière Moustique au coeur de la Mangrove, petit topo de la faune des herbiers, plongée PMT sur la barrière de corail et pour finir : planteur maison sur un ilet paradisiaque -l'îlet blanc-
Un pur moment de bonheur, le tout dans la bonne humeur !

Je vous referais bien un cours sur le fonctionnement de la mangrove, mais encore une fois, je n'ai pas envie de vous perdre avec des lignes et des lignes à lire. Le mieux, c'est d'admirer le paysage. Et si vous avez des questions, merci de venir me voir après la classe !

Grande-Terre / Basse-Terre / Basse-Terre

Les Paletuviers

Voguer sur la rivière Moustique, à la découverte de la Mangrove
Faune des herbiers
Et si je vous écris que la bestiole à gauche, qui est un concombre de mer, est aussi surnommé pin{e} a neg...

Un instant sur la barrière de corail

Petite pause sur l'îlet blanc


L'arbre mystérieux - Le figuier maudit

A Petit Canal, au XVIIème siècle, 9 personnes sur 10 étaient esclaves. En flânant près de l'Eglise, l'air m'a semblé lourd. Chargé d'histoire.
Les marches des Esclaves sont là pour nous le rappeler. 49 marches qui établissent une pyramide de valeurs selon l'ethnie.


Mais ce qu'il y a de plus pesant à Petit-Canal, c'est l'ancienne prison des esclaves. Vestiges des conditions inhumaines qu'ont subit ces centaines d'hommes et de femmes. Prison littéralement avalée par un gigantesque figuier. Le figuier maudit. Comme s'il était assoiffé d'horreur, l'Arbre s'empare des lieux et s'en imprègne. Jamais rassasié.




Vous êtes encore avec moi ? J'espère ne pas trop avoir perdu trop de monde en cours de route... Non parce qu'en fait, j'en ai encore un peu sous la main à vous montrer...


La faune du gîte - Ca change du chien !

La première chose qui nous a frappé lorsque nous avons déposé nos valises au gîte des Jardins de l'Espérance, c'est le brouhaha exotique ! Ca ne s'arrête jamais ! Surtout le soir ! Grenouilles, oiseaux... Un véritable concert à tue-tête qui surprend, irrite, puis berce.

Et la pire, c'est elle :


Elle mesure 2-3 cm. Elles sont je ne sais combien à "chanter" en même temps. Mais ce ne sont pas des coassements comme nos grenouilles, non. Ca me faisait penser à un bruit de bambou creux que l'on tape avec une baguette. Un peu aigü. C'est difficile à expliquer. Enfin c'est quand même hallucinant le baroufle qu'elles font !

Au dîner, au-dessus de nos têtes, chaque soir squattaient les Margouillats. A l'affût des moustiques et autres moucherons enquiquinants.



Ca change des oiseaux, qui à chaque petit-dej' venaient nous piquer notre pain sur la table. Ah pour ça, ce ne sont pas des mésanges ! Pas froussards pour deux sous ! De véritables morfales ! La moindre miette, c'est pour le bec ! Sporophile, sucriers, grive trembleuse...


Mais les plus beaux restent les Colibris. C'est pas une mince affaire à photographier ! Surtout en zone sombre ! Mais quelle merveille... Des couleurs scintillantes, un vrombissement inégalable et une vitesse..!!


Et leurs Anolis et escargots, je vous en ai parlé ? Rien à voir avec nos lézards des murailles et nos petits gris !


Exit les mésanges, pinsons, moineaux et autres rouge-gorges. Mon jardin m'a semblé bien loin. Très loin... Et mine de rien, même si ça change du chien, Humphrey a drôlement manqué!


Cocotiers et sable fin - Un vrai paradis

Pour celles et ceux qui sont arrivés jusqu'ici (félicitations!), il est temps pour moi d'aborder le dernier paragraphe de ce séjour en Guadeloupe. Et même jusque sur le sable, le dépaysement a été total. Loin des côtes bretonnes et de la douceur méditerranéenne, des galets niçois ou du sable grossier, les plages guadeloupéennes sont douces, turquoises, et l'eau n'est pas passée sous les 26°C. Un plaisir pour la baignade !

Alors chaque plage est différente. Chacune a son charme. La Grande Anse de Deshaie pour son étendue, Malendure pour son sable noir et ses tortues (la nage avec les tortues marines ! Certainement le moment le plus magique du séjour), L'Anse du Souffleur pour son eau transparente, Bois-Jolan pour ses cocotiers et La Caravelle pour... juste pour voir, parce qu'elle ne nous a pas plu du tout. C'est soit-disant la plus belle plage de l'île (je ne suis pas d'accord)... Mouais c'est surtout la plage du Club Med et c'est barbant à souhait !

Vous l'aurez compris, les plages de Guadeloupe sont parfaites pour la détente et l'évasion. De quoi recharger les batteries pour affronter le froid et la pluie métropolitaine qui s'abat sur nous depuis quelques jours. Pas grave. Les souvenirs nous aident à tenir..!

Pas beaucoup de photos des plages car sécurité oblige : il ne faudrait pas ensabler le reflex, ni se le faire tirer... En revanche, la mer...

Grande Anse de Deshaies

Port Louis

Gosier

Gosier - En plissant les yeux, à l'arrière-plan vous apercevez la Basse-Terre. Une brume de sable saharien ne donnait pas une bonne visibilité.
Gosier - Et notre hôtel, au bout de la flèche !

Allez, avant de clore, je vous emmène à l'extrémité EST de la Guadeloupe, à la Pointe des Châteaux. Moins paradisiaque, mais tout aussi pittoresque. On se serait presque cru en Bretagne (presque)





Et voilà, c'est ainsi que s'achève mon (long) billet sur notre voyage en Guadeloupe. C'est la première fois de ma vie que je quittais l'Europe, que je partais aussi loin. C'est sans conteste les meilleures vacances de ma vie à ce jour. Toutes les conditions étaient réunies pour être en parfaite harmonie avec la nature, sous toutes ses formes... Alors si un jour vous avez l'occasion de découvrir cette merveilleuse île, n'hésitez pas ! Vous ne le regretterez pas... !

46 commentaires:

  1. PRESQUE en Bretagne, dis-tu, serait-ce une allusion mesquine à une petite différence de température? Merci en tout cas pour ce bel article qui me laisse rêveuse. Tu nous as fait un inventaire à la Prévert de ce qu'on peut admirer à la Guadeloupe, et il y avait même un raton laveur. Chapeau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment oserais-je dévaloriser de la sorte cette merveilleuse région qu'est la Bretagne ??? :D
      Mince, je suis démasqué ! Effectivement, la température nous a vite rappelé que nous n'étions pas en Bretagne. Ceci dit, chaque fois que je suis venu dans ta région, c'est le soleil qui était à l'honneur. Et sois certaine Michèle que j'adore la Bretagne !

      Supprimer
  2. Je ne trouve pas les mots Greg !!!! Par quoi pourrais-je commencer ? Sublime ? Magnifique ? Extraordinaire ? Paradisiaque ? Zou, je les mets tous ces mots dans un flot de compliments pour cet excellentissime article si riche en explications et images de toute beauté ! Non seulement je suis arrivée au bout du voyage mais tu m'as tellement plongée dans cet ailleurs lointain que maintenant j'ai du mal à atterrir...dans mon salon avec le poêle qui tourne encore (snif). Et puis, j'aurais volontiers poursuivi cette envolée vers les Caraïbes qui me rappellent bien des souvenirs ;-) J'attends la suite avec impatience et je suis certaine que ma nuit sera peuplée de rêves très exotiques :-) Je t'embrasse fort et te dis MERCIIIIII !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi ? Comment ça "tu ne trouves pas les mots" ? Toi, Aline Egécrié, maîtresse incontestée du jeu de mots Ramucho ! Déesse du maniement des lettres et des syllabes, tu ne trouves pas les mots ? C'est officiel, je suis le grand vainqueur de Koh Lanta !
      Si ça peut te rassurer, j'ai aussi beaucoup de mal a atterrir. J'ai souvent les pensées de l'autre côté de l'Atlantique... La chaleur, le soleil, l'exotisme, la plage... Pfiou... C'est passé si vite!
      Des bisous !

      Supprimer
  3. Merci Greg de m'avoir fait rêver, je n'ai pas encore visiter la Guadeloupe. Dans certaines photos je retrouve l'île de Madère, Majorque, le Sénégal avec ses mangroves et bizarrement l'île de Gorée, île d'esclaves comme ce figuier maudit. Il y a même un air de Bretagne et du Sud, comme l'île de Porquerolles. Quel fabuleux voyage...........Du soleil et de la chaleur réchauffent les coeurs et les corps et je pense qu'i va falloir être patient car le beau temps c'est pas pour demain. Bon week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un plaisir Anny d'avoir partagé ces moments. Avec ce que tu m'écris, la Guadeloupe serait-elle un condensé du monde ? Ou presque..!

      Supprimer
  4. Coucou Greg, merci pour cette fenêtre ouverte sur une île que je ne connais pas mais que je voudrais probablement découvrir tant il y a de choses à voir, tu nous as ouverte un moment la porte du paradis et je n'ai pas décroché en lisant tout et en prenant soin de regarder la beauté de chacune de tes images (j'ai trouvé teddy au passage)
    Quel bonheur ce doit être de pouvoir rêver devant cet océan turquoise aux dégradés sublimes, de déguster un jus de fruit qui ne soit pas pasteurisé, de manger des fruits exotiques aux saveurs délicieuses, de profiter de l'instant présent sans penser au reste, de vivre... juste vivre...
    merci pour cette parenthèse au paradis végétal, je suppose que le retour à la fraicheur de notre territoire a du te paraître difficile (je me souviens de mon retour de Martinique, dur dur dur)
    Je te souhaite un bon retour et du courage pour la reprise
    @ bientôt - Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as parfaitement synthétisé ce que j'ai ressenti là-bas Christine. Vivre. Sans penser à rien d'autre que le bien-être du moment. Faire une cure (abusive) d'ananas (parce que quand même, rien à voir avec ceux qu'on achète ici), de banane (idem), de jus de fruits frais (et parfois rhumés)...
      De rêver, oui. Mais en vrai.
      On m'a aussi beaucoup parlé de la Martinique, qui semble être une terre plus accueillante que la Guadeloupe. Car honnêtement, avec Teddy nous avons eu le même ressenti : ça manque de chaleur humaine par endroits. Comme si le touriste était un intrus, un indésirable. Dommage!
      La reprise est assez compliqué, à cause du décalage horaire qui nous a chamboulé mais aussi du choc thermique ! Aïe ! :)
      A très vite
      Bises

      Supprimer
  5. L'attente le valait bien. Quel magnifique billet! Tu ne nous a pas perdu en route, on en voudrait encore. Je n'ai pas tout vu de la Guadeloupe ( mais j'y retournerais bien ) et tu m'as vraiment fait voyager. Ah....j'en soupire.
    Le figuier maudit est impressionnant, même en si petite photo on se sent glacé d'effroi.
    Je comprends que l'atterrissage soit dur. D'abord les températures, mais comme tu le dis, là-bas c'est vraiment une te connexion avec la nature. Personnellement, comme je te le disais, c'est ce voyage qui m'a mis le pied au jardinage. C'est un voyage qui change la vie je trouve.
    En tout cas tu m'as bien fait rire avec tes petites remarques ( j'ai trouvé Teddy mais il fait dire que je suis experte en jungle lol),j'ai adoré ce billet...presque trop court!
    Gros bisous et doux WE.

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique billet Greg, tu nous as emmené avec toi dans ces paysages sublimes. Ravie que tu aies passé un merveilleux voyage de noces. Des bisous !

    RépondreSupprimer
  7. Wah ! Quelle avalanche de couleurs comme on n'a pas l'occasion d'en voir chez nous (encore moins à cette période !). La première partie fait très exotique, les plages sont vraiment paradisiaques et je suis bien d'accord que la dernière partie fait bretonne !! Tu nous donnes envie de partir !
    Merci en tous les cas, car ces photos font du bien. Les beaux jours tardent à venir...
    Bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les beaux jours tardent à venir oui... Mais que fait le printemps ???
      C'est un plaisir de t'avoir fait voyager. Et vraiment si un jour tu as l'occasion d'y aller : n'hésite pas !
      Bises et bon week-end !

      Supprimer
  8. Alors, je dis merci à Aline qui t'a menacé ( sourire ). Je revis avec toi toutes les émotions vécues il y a un ....certain temps Et bien quand tu viendras, en plus du jardin , nous aurons de quoi causer Guadeloupe. Pour nous aussi c'était un premier voyage et nous avons été impressionnés également par le gigantisme des plantes .Ton reportage est super complet et je ne m'y suis pas ennuyée, bien au contraire ; des découvertes aussi car nous n'avons pas tout fait comme le lieu d'esclavage .La semaine est vite passée, trop vite , comme dans un rêve et le retour dans le froid et la pluie : un choc !! Bises et fais de beaux rêves

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sera avec un immense plaisir Maryse ! Nous avons intérêt de prévoir plus qu'un après-midi si on veut parler de la Guadeloupe et du jardin ! :D
      A très vite
      Bises

      Supprimer
  9. Moi aussi, j'ai marché dans tes pas... il y a quelques années déjà! Mais je connaissais déjà la Martinique, où j'ai passé plusieurs fois des vacances chez l'habitant, et malgré les beautés de la Guadeloupe, je préfère la Martinique! Histoires de vacances plus réussies que d'autres. Quand à la flore et la faune, elles sont sensiblement les mêmes sur les deux îles, et les émerveillements sont toujours présents!
    Merci, je ne me suis paas ennuyée, bien au contraire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est souvent ce que j'ai entendu dernièrement Gine. Que les Martiniquais était plus accueillants que les Guadeloupéens. C'est dommage, parce que ça enlève du charme à l'île. En partant pour la Guadeloupe, je m'attendais à un super accueil, à la chaleur humaine digne des Antillais et je t'avoue que j'ai été relativement déçu. C'est comme si nous étions de trop. Pas invités. Heureusement que la beauté de l'île prend le dessus sans problème sur tout ça! Ca reste un magnifique endroit à visiter !
      Bon dimanche à toi

      Supprimer
  10. oh,merci de nous faire tant rêver ! voici un article que je re-consulterai souvent ,histoire de m' évader du ciel gris et de la pluie en Bretagne( tiens j'ai reconnu la Pointe de Primel!!! frappant la ressemblance, mais différence de température,10* aujourd'hui !), merci donc de nous avoir écrit un tel article qui nous donne envie d'aller en Guadeloupe ! bon w-e sous la pluie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un plaisir d'offrir un peu de plaisir :)
      Belle différence de température entre la Pointe des Chateaux et la Pointe de Kermel oui ! Nous avions dans les 30°C au moment où nous avons fait notre ballade et ce malgré le vent, qui faisait éclater les vagues contre la roche! Un beau moment aussi !
      Passe une belle fin de dimanche

      Supprimer
  11. Bon j'ai pas eu le temps de tout lire, la faute à la binette...
    Faudra que je remette cela le plus vite possible, en attendant ce que j'ai déjà vu c'est superbe et cela fait vraiment envie d'aller le découvrir à son tour.
    Mais au calme et avec thé, promis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais bien aussi manquer de temps à cause de la binette ! :D :D
      Mais va falloir demandé à Dame Météo d'arrêter de nous souffler dessus et nous cracher sa pluie...
      Je te souhaite un joli moment de détente avec ton thé
      Bises!

      Supprimer
    2. Comme je n'ai pas pu m'y mettre tout de suite je me suis faite plaisir et j'ai lu deux fois ton voyage...malheureusement sans thé ni jus de fruits frais exotiques.
      Merci de nous avoir fait découvrir cette merveille et merci à Teddy de l'avoir permis.
      La binette continue de chauffer à fond.
      Bises
      Sabina

      Supprimer
  12. Bon ben ça fait vraiment rêver, je suis définitivement jaloux :)
    En même temps pour un voyage de noce, c'est un vrai voyage de noce qui restera gravé dans vos mémoires... c'est quand même le principal !
    Entre les lézards et les perroquets, je ne sais pas lesquels me font le plus rêver mais ils sont merveilleux.
    Bonne soirée et bon retour parmi nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé à Brigitte et son acolyte avec les Loris ! Tu aurais adoré je pense !
      Ne sois pas jaloux François... Ecoute, essaye de négocier un petit mariage avec Jean-Pierre et offrez-vous un voyage en Guadeloupe! Quoi, elle n'est pas chouette mon idée ?! :)
      Passe une belle semaine à venir
      Bises

      Supprimer
  13. Waow ! Quel reportage hyper bien illustré avec tes belles photos. Je n'y suis jamais allée mais ton article me donne bien envie. C'est impossible de trouver des mots originaux pour qualifier ce que tu viens de décrire donc je te dis tout simplement merci pour cette grande évasion et de nous faire rêver. Bises et bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Judith ! C'est un plaisir de t'avoir permis de rêver un peu !
      Bon dimanche à toi aussi
      Bises

      Supprimer
    2. Ce reportage est vraiment très intéressant et les photos sont magnifiques et très réussies (comme toujours sur ce blog). C'était un plaisir de vous lire d'autant que le temps dans notre belle région d'Indre et Loire est ... pourri! A bientôt. Les p'tits nouveaux sur la blogosphère jardin (Bon'heures au jardin).

      Supprimer
    3. Merci Ni_Nou!
      Encore une fois, bienvenue dans la blogosphère jardin !
      Au plaisir de vous lire!

      Supprimer
  14. Wow...quelles photos magnifiques!!!Merci de nous en mettre plein les yeux et de nous permettre de partager un peu ton voyage...et bon retour dans la grisaille européenne!!!A bientôt sur FB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et quelle grisaille !
      Heureusement, aujourd'hui nous avons vu un peu le soleil !

      Supprimer
  15. C'est un vrai plaisir pour les yeux tu nous a emmener avec toi dans ce billet et fais rêver :) J'adore!!!!!
    merci Greg bisous

    RépondreSupprimer
  16. quelle chance d'avoir fait ce beau voyage!!!
    Merci de partager avec nous un peu de ton aventure.... tu le sais j'adore les animaux aussi... et j'adore l'anti moustique vivant et écolo!!! j'aimerai bien avoir le même ici!!!
    si tu as d'autre photos, n'hésite pas ... j'en redemande LOL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai quelques autres oui, des photos. Pas beaucoup. Fort Delgrès, Fort Fleur d'épée. Rien de "nature"...!
      Sympa les anti-moustiques écolos ouais... Ben ça ne m'a pas empêché de me faire bouffer ! :)

      Supprimer
  17. Merci de nous faire profiter de cette belle aventure comme un rêve coloré. On en redemande.

    RépondreSupprimer
  18. Ouah ! Ouah pour les photos, ouah pour les couleurs, le soleil, ouah pour les commentaires !
    Merci beaucoup pour ce joli voyage qui fait beaucoup de bien (ici, c'est tempête). Vous avez du vous régaler ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'est régalé, oui, comme tu l'écris ! On y repense souvent, ces derniers jours, à cause de la grisaille... Mais les beaux jours arrivent... Dès ce week-end paraît-il..!

      Supprimer
  19. Mais j'ai failli rater ça ! Je viens de t'ajouter à mon Bloglovin pour que ça n'arrive plus. Tu m'as fait rêver avec tous ces posts sur ton fabuleux voyage. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un double plaisir Isabelle !! Le premier, celui de t'avoir fait rêver. Le second, celui de te lire ici. C'est toujours un plaisir !

      Supprimer
  20. MERCI d'avoir consacré autant de temps à la rédaction de cet article et à la création des nombreuses mosaïques qui l'illustrent : grâce à toi, je pense que tous tes lecteurs auront un peu voyagé eux aussi ! Ça a l'air carrément magique et je suis heureuse que tu aies passé un si beau moment avec ta moitié. Gros bisous et bon courage pour le retour – heureusement qu'il y a Humphrey et le jardin pour compenser la météo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien !! Pour être honnête, ça me permet également de me replonger dans le voyage... Et entre nous, j'ai un peu de mal à me reconnecter. J'y pense tous les jours pratiquement... :'D

      Supprimer
  21. Comme c'était beau ce reportage.... (soupir). Merci pour le partage ;-)

    RépondreSupprimer
  22. C'est bon, n'en jette plus, j'étais déjà épatée, époustoufflée, conquise, (en fait, très jalouse!) au bout de quelques photos seulement! Des végétaux étonnants, des arbres impressionnants, des orchidées dans les arbres, des fleurs aux couleurs lumineuses, des oiseaux merveilleux, une mer bleue, bleue, bleue, la plage, les cascades, tout est si beau! Je meurs d'envie d'aller en Guadeloupe!!!

    RépondreSupprimer
  23. Je viens de faire un merveilleux voyage! Merci! Quelle belle nature et que de belles photos pour la représenter!

    RépondreSupprimer