14.10.14

Un choix à faire

Mon dernier billet a suscité de nombreuses réactions par rapport à mon cerisier. Et pour être franc, depuis la lecture de vos commentaires et les réponses que j'ai pu vous donner, mon cerveau est en totale ébullition. J'ai un choix à faire. Et pas des moindres.

Cerisier or not cerisier ? That is the question...


Aujourd'hui, j'essaye d'imaginer la situation dans 10/15 ans. Avec la taille qu'il aura. La place qu'il prendra au jardin. L'ombre qu'il produira. 

Aujourd'hui, le jardin ressemble à ça : 


Au fond, c'est la partie la plus "travaillée". Il y a la plate bande le long de la palissade en bois, le massif des butineurs, le projet du massif 'Iceberg'... Seule la partie le long du grillage est en stand-by.
Avant l'allée, c'est la partie du jardin la moins réfléchie. C'est celle dont je m'occuperai en dernier.
Le trou, c'est pour l'olivier.
Il y a une partie qui n'est pas visible, à droite. Il y a à cet endroit le Malus cocc. 'Courtarou' et une plate bande abandonnée le long d'un grillage. 

Si on "zoome" un peu plus vers le cerisier, on arrive là : 



On peut apercevoir, à gauche, le cerisier voisin. Une belle bête que j'essaye souvent de transposer à l'emplacement de mon cerisier. Et là, je doute.

Sous un autre angle :


Le grillage vert mesure +/- 6m. Le sud est dans notre dos. Actuellement, on passe aisément entre le cerisier et le massif 'Iceberg'. Si je laisse le cerisier, d'ici une belle dizaine d'année, ce sera un rond point étroit. J'envisageais de faire un massif tout le long des grillages, mais force est de constater qu'avec le cerisier, c'est voué à une promenade très limitée autour de l'arbre. 

C'est vraiment difficile de se projeter si loin. D'imaginer la place des plants, leur taille... Le cerisier sera-t-il vraiment si imposant ? 

Il y a peu de temps, mon oncle a dû se séparer d'un cerisier planté 30 ans auparavant car il était devenu beaucoup trop imposant dans son jardin (plus large que mes 6m! de cette partie!) Quand j'y repense, c'est vrai qu'il était énorme! Et clairement, il me boufferait tout ce coin du jardin. 
Il en a tellement bavé pour se débarrasser de la souche, que je me dis qu'attendre quelques années avant de faire un choix, c'est repousser le problème. Autant l'affronter maintenant, tant que le risque d'en baver est minimisé. 

Supprimer le cerisier, c'est ouvrir l'imagination sur une autre configuration de cette partie du jardin. Dans le coin, à la place du pyracantha, j'imagine déjà un Sambucus canadensis 'Aurea'. 

Crédit photo : http://www.centredejardinbrossard.com/


Le fond du jardin serait encadré par le Black Lace à gauche, et le Aurea à droite. Entre les deux, on pourrait imaginer une verticale persistante. Et des massifs le long de chaque grillage, qui laisserait alors l'espace central pelousé, pour un lézarder sur une chaise longue. Bien plus de possibilités de projets de massifs, de mises en scène...
Supprimer le cerisier, c'est aussi provoquer la déception de mon cher et tendre, qui raffole des cerises et qui rêvait du cerisier dans le jardin. 
Supprimer le cerisier, c'est culpabiliser.

Garder le cerisier, c'est satisfaire les envies de mon cher et tendre. C'est prendre le risque de le regretter. Ou pas. C'est ne pas être sûr de l'avenir de ce coin de jardin, qui pourrait rester à l'abandon, en attendant de voir comment se comporte le cerisier. 
Garder le cerisier, c'est ne pas culpabiliser. Je le respecte trop pour l'arracher comme une mauvaise herbe et le laisser mourir. Je pourrais le déplanter, l'offrir à un jardin qui voudrait bien l'accueillir... 

Bref, vous l'aurez compris, je me sens face à deux possibilité. J'ai un choix à faire et c'est très compliqué. Et forcément plus j'y réfléchis, plus je doute... 

A ma place, vous feriez quoi ?

12 commentaires:

  1. Ce que je ferais à ta place ? comme je vis beaucoup au jour le jour (en même temps, difficile de faire autrement, tu en conviendras :-) ), je garderais le sujet et installerais quand même le reste de mes rêves verts sans me soucier de ce qui va se passer dans 15 ans ; car j'aurais toujours la possibilité de réagir avant l'échéance de ces 15 longues années...A ta place, je profiterais d'un PETIT cerisier avec ses fleurs au printemps suivies de ces délicieuses cerises partagées avec Chéri et si je sentais, au bout de quelques années, que ça commence à être un vrai problème, je dégaine la tronçonneuse...et je me chauffe avec du bois de cerisier (!) ou même, je bidouille de la déco avec. Quoi, tu me trouves cruelle ? A ta place, je le garde et je prends ce qu'il offre au jour le jour...Tous ces jours où tu auras un oeil dessus ; tu maitrises la situation et ne te laisseras pas envahir ; j'en suis certaine...En plus, avec la vue d'ensemble de ton jardin, c'est le seul sujet haut du fond du jardin et ça peut-être une très belle toile de fond pour tes massifs. Ah, j'allais oublier : ne te prive pas du Sambucus et du reste: y a la place...le cerisier ne fera pas d'ombre à ton massif au printemps pas plus qu'il ne te privera de lumière l'hiver ; il jouera avec les couleurs à l'automne et t'offrira, au plus fort de l'été, un jeu d'ombre et de lumière du plus bel effet. A toi de jouer maintenant :-) Plein de gros bisous Greg à la tête en vrac, comme un clafoutis :-D
    P.S. : connais-tu le splendide jardin (300m2) d'Isa de Jardinement Vôtre ?

    RépondreSupprimer
  2. Je suis du même avis d'Aline je garderai le cerisier tu vas pouvoir profiter de sa belle floraison et de ses délicieuses cerises pendant un bout de temps avant qu'il ne prenne trop d'ampleur . Bisous

    RépondreSupprimer
  3. bonjour, moi aussi je garderais,mais parce que la vie m'a appris que beaucoup de choses peuvent se passer en 10ans! Alors si ce cerisier fait l'unanimité dans la famille maintenant, donne lui une chance. amicalement Martine

    RépondreSupprimer
  4. Je le garderais également et j'organiserais mes plantations en fonction de son ombre l''après midi et puis si plus tard ça ne va plus tu pourras toujours modifier, tu connais le jeu de la chaise musicale.....? Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  5. "Supprimer le cerisier, c'est culpabiliser."
    Voilà, tu as ta réponse. La culpabilité,c'est le poison de l'existence.

    Sinon on peut dire aussi
    -qu'il s'intègre parfaitement dans le fond du jardin.
    -Il est loin de la maison et tant qu'il ne fait pas d'ombre jusque dans ton salon alléluia! Il est à la place idéale
    -Tu feras un massif d'ombre dans quelques années,ça te permettra de ne pas t'ennuyer et tu feras des déménagements ou des trocs de plante et tu pourras rencontrer du monde.
    -tu vas déguster de bonnes cerises dans peu de temps.
    -Si vraiment dans 20 ans il t'enquiquine ça te fera du bon bois et tu n'auras pas de regrets.
    Mon père n'a pas dessouché ses 2 cerisiers qu'il a coupés, il a coupé au ras du sol (pour le mien, la photo que je t'ai envoyée avec mon père, on avait le buldozzer,c'est autre chose). je te reconfirmerai
    -Comme le dis Martine,beaucoup de choses peuvent se passer en 10 ans, la vie est ainsi faîte. (pour moi tu ne seras pas embêté avec un sacré paquet d'années)
    -Mais surtout,c'est une belle preuve d'amour que de la garder pour ton chéri.<3


    Gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  6. Allez, je vais aller à contre-courant et me faire l'avocat du diable ^^
    Pourtant, mon cœur saigne quand il s'agit d'abattre un arbre, mais il a bien fallu qu'on se résigne à décimer les châtaigniers, les bouleaux, le noisetier, les pommiers et le poirier qui poussaient sur notre terrain pour y construire notre maison... Et si ça a été dur sur le coup, aujourd'hui je ne le regrette pas et je m'éclate à choisir les autres arbres (ou plutôt arbustes) que je vais pouvoir planter à leur place.
    Moi, ce que je te conseillerais, c'est effectivement de virer le cerisier tant qu'il est encore petit (parce qu'après avoir enlevé deux souches adultes à la pioche, mon Schön, bourré de courbatures, a finalement décidé de confier le boulot restant à une mini-pelle tellement c'est chiant et usant) et de te faire plaisir à imaginer tout ce que tu vas pouvoir faire pousser dans ton jardin une fois débarrassé de l'épée de Damoclès que représente la pousse inéluctable du cerisier. Perso, j'adore ton projet avec le Sambucus 'Aurea' !
    Et comme il n'y a rien de pire que de culpabiliser, pour remplacer ton arbre, tu peux offrir à ton chéri un, voire plusieurs, cerisiers nains : grâce aux arbres fruitiers qui poussent en pot, tu peux carrément lui faire un mini-verger avec des variétés différentes, c'est quand même la classe ! Un petit exemple des différentes choses que tu peux trouver en cerisiers nains : http://www.willemsefrance.fr/salesperson/result/?q=mini%20cerisier&Trigger=ac&ori=06&part=006&utm_source=google&utm_medium=cpc&utm_campaign=Fruitiers&utm_term=cerisier%20nain&gclid=CJTA37yUrsECFUnlwgodZKgAVQ
    Voilà, en tout cas bon courage pour faire ton choix, ce genre de décision n'est jamais facile à prendre !

    RépondreSupprimer
  7. Moi je garde :
    - 1° c'est dommage de se "débarrasser" d'un arbre fruitier,
    - 2° tu le tailles en gobelet, du coup il ne grandira plus énormément, surtout si tu le tailles chaque année afin de le garder "court",
    - 3° Le fait de le couper et de le garder dans les limites de l'acceptable, pour toi, te permettra de satisfaire tout le monde, Chéri pour ses cerises, toi pour l'arbre et ton agencement de jardin.
    - 4° les arbres des vergers de production sont taillés ainsi et ils vivent une trentaine d'années, d'ici là tu verras bien et ton jardin sera complétement différent,
    - 4 ° ton Sambucus ira très bien où tu voulais le mettre le long du grillage.
    - 5° il y a n'a d'autres qui ont des grands arbres dans des petits jardins et ces derniers s'en portent bien.
    Bises Greg et arrête de faire tourner les neurones à 100km/h, ça ne leur convient pas

    RépondreSupprimer
  8. Il ne faut pas te prendre la tête pour ça, Greg! Deux questions à te poser: "quel est pour toi l'essentiel ? et dans quel choix te sentiras tu le mieux après ?; et là , tu auras ta réponse me semble t'il....Es tu sûr qu'on ne puisse tailler un cerisier ? Sabrina pense le contraire ; renseigne toi bien; chez nous, il y a plein d'arbres fruitiers car, pour JL , un jardin doit être en priorité nourricier; avant, cela ne me dérangeait pas et j'aimais bien profiter des fruits; maintenant, je les couperai bien car ils ne donnent plus autant, ont des maladies, les oiseaux mangent les cerises, bref ils m'agacent mais JL y tient, alors......!!!!

    RépondreSupprimer
  9. Pas facile de conseiller ...
    J'ai deux grands merisiers dans mon jardin, ils sont grands mais ils ont tout de même mis 40 ans à atteindre leur taille adulte.
    Bien sur, j'ai du enlever les rosiers plantés en bordure, trop à l'ombre, mais je les ai remplacés par des coeurs de Marie, des anémones du Japon, on peut tout de même planter de jolies vivaces sous un arbre fruitier, ses racines ne sont pas méchantes.

    RépondreSupprimer
  10. Maintenant que je vois une vue d'ensemble sur ton jardin (dernière photo), je dirais que le cerisier a peut-être sa place. Tu pourrais faire un massif de son pied au grillage. Il faudrait que tu prévois les endroits ombragés, mi-ombragés et ensoleillés. Je verrais bien un passage entre le cerisier et le massif Iceberg.
    Quoiqu'il en soit, tu dois écouter ton coeur de jardinier.
    Quant au Sambucus canadensis Aurea, ce serait une superbe idée que de le planter. Il est vraiment magnifique.
    Gros bisous et bonne réflexion sur le cerisier :)

    RépondreSupprimer
  11. Oh lala quel dilemme...tu n'as pas un autre endroit au jardin pour le planter?Du côté ou tu n'as pas encore de projet?Sinon créer un passage du côté du grillage en mettant seulement des grimpantes sur ledit grillage?N'est ce pas possible de tailler le cerisier de manière à ce qu'il garde une taille raisonnable?Le rapprocher du parking à voiture?J'aimerais pas être à ta place....:-)

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir j'aime cette description précise de votre jardin avec les légendes c'est incroyable tout à l'air pensé avant d'être planté j'aime cette idée je pense que ce jardin sera magnifique en tous les cas il débute bien ! bravo bonne soirée Nath ( sud Charente maritime)

    RépondreSupprimer