13.8.13

Méli-mélo

Caprices d'été. Soleil ardent, orage violent. Celui passé au-dessus de nos toits à notre retour de vacances a été terrible pour mon buddleja. Ce fameux Royal Red, qui attirait le Machaon et autres lépidoptères, n'est (presque) plus. Le vent l'a arraché à son sol. Couché. Coupé. Il m'aura fallu 2 jours pour me décider à le tailler (très très) court. Encore en fleurs, 2m sur 2m. En moins de deux ans, il avait atteint une taille qui me convenait parfaitement. Il ne me reste plus qu'à attendre l'été prochain.

Deux nouvelle plantes ont fait leur entrée au jardin. La première, c'est une Gaura lindheimeri Rosy Jane. Délicate fleur blanche bordée de rose. Elle se mélangera au rosier Léonard de Vinci et au lupin Le Page. Photo prochainement.

La seconde, c'est une sauge. Violette de Loire. J'ai découvert les sauges en 2011 avec la Hot Lips. Depuis, j'en ai planté 4 ou 5 autres au jardin. J'adore leur odeur et leurs fleurs attirent toutes sortes de butineurs.
Cette Violette de Loire a surtout une couleur que j'aime beaucoup. Un très beau violet, soutenu. Et lorsqu'elle se sera étoffée, elle épousera le rosier Léonard de Vinci.


Et lorsque j'écris que ces sauges attirent les butineuses, je ne mens pas! De véritables gourmandes!



Mon Acer palpatum Red Emperor verdit. A la base pourpre, ses feuilles prennent une teinte de plus en plus verte. J'ai cherché une explication sur le net et... personne ne sait pourquoi! Ça arrive, souvent, sans que l'on ne sache pourquoi. Ce n'est pas grave, ça permet de détacher cette nouvelle pousse qu'il a eu envie de me faire il y a quelques jours (allez savoir pourquoi?).
J'aime ce contraste!




Je clôturerai ce billet avec 2 fuchsias qui me font l'honneur (à mon grand étonnement) de revenir chaque année depuis 2 ans :

Ricartonii



Genii (qui va être déplacé cet automne)





9 commentaires:

  1. Pas de chance pour le buddleia mais ces arbustes sont increvables et il va repartir de plus belle le printemps prochain.
    J'ai acheté deux sauges Violette de Loire à Courson, les fleurs ont une belle couleur sombre et elles sont très florifères.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sylvaine!
      Pas de chance comme tu dis! Ça m'a vraiment rendu triste de lui couper la tête... Mais il me fait déjà des percées donc bon... ça devrait bien se passer!
      J'adore vraiment la couleur de cette sauge...! Tu as fais un bon choix :p
      Bonne soirée!!

      Supprimer
  2. Coucou Greg !
    Désolée pour ton buddleia, c'est rageant de voir les plantes qu'on aime malmenées par les éléments. J'ai toujours peur pour mes arbres lors des tempêtes, j'ai du haubaner notre picea omorika qui penchait dangereusement après une nuit très ventée... Ca prendra un peu de temps, mais il repoussera, ton buddleia, c'est costaud ces bêtes-là ! D'accord, en attendant ça laisse un vide au coeur et au jardin...
    J'adore les sauges, et celle-ci est très belle. Elle est rustique ? D'ailleurs suite à ton post sur la "Hot Lips", j'en ai acheté une chez Jarditruffe...
    J'ai deux fuchsia aussi, genre ricartonii, le premier au feuillage doré, l'autre est un versicolor (feuillage panaché). Même ici, ils ont résisté à l'hiver. Je les ai protégé en leur mettant un pot retourné bourré de paille en guise de bonnet de nuit... Un truc efficace aussi, c'est de les planter profond, la souche à 10-15 cm sous terre. Ils mettent un peu plus de temps à émerger au printemps, mais j'ai l'impression que c'est une méthode efficace.
    Ton acer est magnifique, le mien, encore tout petit, a les feuilles complètement laminées par je ne sais quelle bestiole...
    Allez ciao, à la prochaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Gisou!!
      Merci beaucoup pour l'idée du pot retourné avec de la paille dedans! Je ne connaissais pas cette astuce! Tu la trouves où ta paille ?

      Pour la sauge violette de loire, normalement elle est rustique. Il me semble qu'elle a été obtenue non loin d'Angers... A 1h15 d'ici. Par contre les hivers sont moins rudes chez nous par rapport à ta chère Alsace... Bien protégée, elle devrait bien s'y faire...
      Ravi qu'un de mes posts t'ait donné une idée!!! C'est ce genre de partage que j'aime avec les jardinautes...

      Quant à l'Acer, on me l'a offert l'année dernière et donc il n'est pas bien grand... mais il pousse ma foi très bien, à ma grande surprise..!
      Pour tes feuilles, peut-être des chenilles??

      A bientôt Gisou!!

      Supprimer
  3. La paille ? Je l'achète en jardinerie, au rayon lapins, hamsters et autres rongeurs.... Tu en trouveras également en supermarché, au rayon produits pour animaux.
    L'acer doit faire les frais de chenilles oui, mais je ne trouve rien, j'ai beau tourner et retourner les feuilles, nada ! Rien de rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mdr!! Je n'avais pas du tout pensé à ça!! Je m'imaginais déjà devoir trouver un paysan ;-)

      Les croqueuses de feuilles doivent te sentir arriver... et filent se planquer dès que tu mets le nez dehors!

      Supprimer
  4. Coucou Greg,

    Ne sois pas triste pour ton Buddleja. Crois-moi, c'est du costaud. Tu peux le rabattre chaque année et il sera encore plus vigoureux à la prochaine floraison.

    Pour mes plantes frileuses, je leur mets des chaussettes aux pieds.
    EXPLICATIONS :
    Rien ne vaut de la bonne paille. Oui, je sais ce que tu penses : ça s'envole au moindre coup de vent ! Pas du tout. Je pose des galets sur la paille pour la bloquer. Pour les pieds encore plus frileux, je mets un voile d'hivernage sur la paille qui est maintenu par des galets posés par dessus. Par exemple, mon Oranger du Mexique supporte bien l'hiver.
    Les galets, je les achète à la gravière et la paille, je la prends au centre équestre de ma fille.

    Je n'ai planté ni Sauge, ni Fuchsia dans mon jardin. Tu crois que ça résisterait assez en Alsace ? Je crois bien que je vais essayé la Sauge au printemps.

    Bonne fin de soirée.
    ARMELLE

    RépondreSupprimer
  5. Merci Armelle pour ces astuces!!! Il y a un centre équestre à moins de 5 km de la maison... Je n'ai jamais pensé à aller les voir pour leur demander de la paille... Ils te donnent celles qui a servi dans les box ?? Parce qu'en plus s'il y a du crottin, c'est intéressant!

    Pour les sauges, je pense qu'il suffit de pailler convenablement leur pied. J'ai une sauge licoïdes qui n'est pas vraiment rustique par chez moi et depuis deux 2, elle revient chaque été... Elle repart de la souche que je recouvre de paillis. Idem pour les deux violettes et la rose. Elles n'aiment pas les hivers d'ici, mais en paillant bien le pied, elles redémarrent... alors forcément elles vont arriver un peu plus tard dans la saison, mais ce n'est pas grave car en fin d'été, elles restent belles!
    Il n'y a que les Hot Lips qui sont gigantesques et qui paraissent démesurément grandes par rapport aux autres. Mais je pense que c'est parce qu'elles sont plantées contre mon pignon côté sud.... comme le lilas des indes!

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Greg,

    Je récupère seulement la paille propre.

    Mais là, tu viens de me donner une bonne idée.
    Tu as raison, avec les crottins, ça serait intéressant.

    Pour y penser, je vais le noter.

    Bonne soirée.
    Bises.
    ARMELLE

    RépondreSupprimer