26.5.13

Une histoire de roses

Ce week-end avait lieu le Festival des Roses de Chédigny (37). Je l'ai découvert un peu par hasard l'année dernière et attendait son retour avec impatience... Chédigny est un "jardin-village" . Dans le bourg, chaque maison possède un magnifique rosier grimpant dont certains ont été plantés en 1930 (voire avant!)... Je vous laisse imaginer les "monstres"...

Malheureusement cette année, le printemps est maussade. Et tout est en retard. Si bien que rares sont les façades fleuries.
Du côté des exposants, c'est un peu la grise mine également. Les plants ont tellement de retard qu'ils n'ont pas grand chose à proposer. Le choix est moins vaste que l'an dernier. Je suis un peu déçu, mais je me dis que quelque part il y a bien un rosier ou deux pour moi... Et puis c'est toujours agréable de se promener parmi les roses...

J'allais principalement à ce festival pour trouver un grimpant pour mon arche à l'entrée de la terrasse... Ça n'a pas été chose facile. Je suis difficile. J'aime les roses anciennes, les roses anglaises... et les rosiers modernes ne m'intéressent pas beaucoup...

Je cherchais dans l'étalage d'un rosiériste lorsque mon regard s'est détourné chez son voisin. Et c'est là que j'ai eu un véritable coup de foudre. Cachée derrière des pots de grimpants, à quelques mètres de là, j'ai aperçu une magnifique fleur rose, un peu comme un pompon. Son nom, c'est Reine Victoria. C'était le seul plant disponible. A croire qu'il n'attendait que moi. J'ai vraiment été séduit par la forme de sa fleur. Je me voyais déjà avec. Et c'est lorsque que j'ai senti son parfum que mes sens ont littéralement explosé. Elle sentait si bon! Ni une ni deux, j'ai sauté dessus avant que quelqu'un ne me la prenne.
Petite déception néanmoins... Le vendeur m'a assuré qu'il grimperait à 2.50m... et finalement il ne devrait pas dépasser les 1.80m. Le rosier Reine Victoria n'est finalement pas considéré comme un grimpant.

Mais assez de blablas... Je vous laisse admirer cette splendeur.







Si j'ai eu un véritable coup de foudre pour Reine Victoria, j'ai eu un coup de coeur pour Léonard de Vinci. Une fleur un peu plus foncée, très double à l'épanouissement. En revanche, il n'a pas un parfum très prononcé. Son intérêt n'est donc que visuel. Encore en boutons, il n'en perd pas moins son charme même si j'avoue le préférer lorsque les fleurs sont totalement écloses. Mais là, il faut patienter encore un peu...





Si lorsque nous avons acheté la maison les rosiers n'étaient pas ma tasse de thé, depuis que je suis tombé sous le charme du Pierre de Ronsard, je m'y intéresse. 

Installé l'année dernière, le rosier grimpant Opalia commence à s'ouvrir. Pour le moment, il n'a qu'une fleur épanouie. Mais des dizaines d'autres vont bientôt arriver!




Pour le reste, j'attends toujours les fleurs du Glamis Castle... et attend avec impatience l'éclosion partielle de la cinquantaine de boutons présents sur mon Pierre de Ronsard, seulement planté depuis 1 an!

Ce n'est qu'une question de jours...

11 commentaires:

  1. Bonjour Grégori

    Très beau choix cette rose est magnifique,Je suis un peu comme toi j'aime les roses ancienne et anglaise,mais aussi beaucoup les rosiers a fleurs d'églantiers avec de belles étamines.

    Bonne journée

    Lovina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lovina!
      Les roses anciennes et anglaises sont pour moi les plus jolies..! Elles ont un charme fou et sont si romantiques...
      Bises!

      Supprimer
  2. bonjour Gregori, moi aussi j'attends avec impatience l'éclosion de mes premières roses. Mais peut-être que je ne les verrai pas cette année... Elles viennent toutes d'être plantées à racines nues le mois dernier.J'ai choisie mes rosiers sur catalogue, avec 2 considérations importantes: leur résistance aux maladies et une forme de rose choux à l'ancienne. Maintenant j'attends.... Bonne continuation!
    Martine http://jardin-alsace-vignoble.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Martine!
      Tu sais, j'ai commencé à planter des rosiers seulement l'an dernier. Et dès la première année j'ai eu des roses. Je t'avoue que je n'ai planté que des rosiers en motte. Mais à différentes périodes. Le Pierre de Ronsard par exemple, en février 2012. Il m'a fait quelques roses et cette année, j'ai une cinquantaine de boutons qui vont éclore simultanément..!
      Je leur mets de la corne broyée ainsi que de la peau de banane broyée, ils adorent ça!
      A très vite

      Supprimer
  3. Bonsoir Greg,
    Je découvre un nouveau blog, avec des photos magnifiques. C'est beau à regarder.
    J'ai hésité pour acheter le rosier Reine Victoria, car il ne supporterait pas la pluie.
    Mais là, il est vraiment splendide.
    Bonne soirée.
    ARMELLE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Armelle,
      C'est un réel plaisir de t'accueillir dans mon jardin (et pour le coup, je prendrai autant de plaisir à aller visiter le tien, prochainement!). Bienvenue!
      Il a plu ces derniers jours et je n'ai pas trouvé que le rosier Reine Victoria n'avait pas aimé. Les fleurs sont un peu tombantes, sous le poids de l'eau, mais elles n'ont pas spécialement taché... Et puis... il sent si bon! Même sans soleil!
      A très vite!

      Supprimer
  4. A l'automne, c'est décidé, je m'offre le rosier Reine Victoria.
    Où vais-je le planter ? Je ne sais pas, mais je lui trouverai déjà une place.

    Tes photos sont splendides.

    Bonne fin de soirée.
    ARMELLE

    RépondreSupprimer
  5. Merci Armelle!

    Pour le Reine Victoria, tu m'en diras des nouvelles!
    Si je peux te donner un conseil, c'est de le planter proche d'un lieu de passage... rien que pour son odeur!

    Bonne fin de soirée à toi aussi

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour . J'ai fait un clic chez Sylvaine et je ne le regrette pas. Ton blog c'est tout ce que j'aime .Mon Ronsard n'a que quelques mois et il est déjà très beau. Mon Léonard a plus de 10ans et il est beau aussi . J'habite a 1km de Chambord mon village natal . Je vois que tu habite la Touraine , pauvre Touraine qui a bien souffert. Merci pour ton partage .
    Bon après midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Thérèse,
      Merci pour ta visite. J'ai grandi en Sologne et c'est un endroit duquel je garde d'excellents souvenirs et qui me manque parfois. Les tapis de bruyère, l'odeur des pins, les chemins sableux dans la forêt...
      A bientôt!

      Supprimer
  7. Bonjour, je me promène sur le blog avec plaisir ! que de jolies photos ! d'insectes notamment !

    Pour la taille des rosiers à maturité.. je suis souvent étonnée pour ma part de voir certains devenir bien plus grand qu'annoncé ! Chez nous, Leonardo da Vinci est devenu un grimpant qui arrive à 2m50, planté en contrebas d'une terrasse, il se promène maintenant dans le grillage à l'âge de 4 ans.. Pour les problèmes de marsonia.. j'ai remarqué qu'avec les années, sans aucun traitement, le problème diminue quand le rosier est bien réputé chez les autres jardiniers.. mais la première année, le stress de la soif de l'été est plus lourd pour les jeunes plants qui n'ont pas encore pus plonger les racines bien bas dans la terre.. Dans les Austin à grandes fleurs très florifères et sains, je recommande souvent Princess Anne, et Grace.. j'ai aussi le bonheur d'admirer tout au long de l'été Morning Mist, un magnifique rosier (après 2 ans, il est déjà a près de 2m en tous sens) à grandes fleurs simples oranges.. il n'arrête pas de nous offrir des fleurs.. Je n'ai pas de blog mais j'ai posté pas mal de photo dans le forum 'Planète des rosiers'

    RépondreSupprimer